Les enjeux du vieillissement à l’horizon 2050 selon l’INSEE

1 Août 2019 | 2. Conseil

 Dans une étude publiée le 25 juillet dernier, l’INSEE a réalisé une projection du vieillissement de la population et de la perte d’autonomie.

Ainsi, si les tendances démographiques se poursuivent, au 1er janvier 2050, la France métropolitaine compterait 70,0 millions d’habitants, soit 9,3 millions de plus qu’en 2005. La population augmenterait sur toute la période, mais à un rythme de moins en moins rapide.

En 2050, un habitant sur trois serait âgé de 60 ans ou plus, contre un sur cinq en 2005.

Les personnes âgées en perte d’autonomie sévère représenteraient 4,3% de la population des séniors contre 3,7% en 2015.

La région Sud-Est serait une des zones les plus concernées par cette perte d’autonomie.

Le nombre de personnes hébergées de façon permanente en établissement, qui était d’environ 600 000 en 2015, s’accroîtrait de 0,8 % par an en moyenne jusqu’en 2021, puis entre 1,5 % et 2,0 % par an de 2023 à 2040. Il dépasserait les 700 000 en 2030, soit + 20 %, et s’élèverait à 900 000 en 2045, soit une augmentation de plus de 50 % entre 2015 et 2045.

L’Insee rappelle que si la politique publique de maintien à domicile des personnes âgées en perte d’autonomie reste inchangée, les besoins de places en établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) seraient alors massifs. 

Alors que le gouvernement se penchera cet automne sur le projet de loi « autonomie », l’Insee rappelle que dans les prochaines années, la France devra choisir « entre ouvrir massivement des places en EHPAD et modifier le partage de la prise en charge entre domicile et établissement ».

Siège Social :
12, bis rue de l'Orangerie
CALUIRE et CUIRE (69),

Agence :
LYON(69) 

Nous contacter

5 + 14 =


©2017 Novabilis - version 0.3
Mentions légales


06 07 51 08 97


contact@novabilis.com